7 conseils pour utiliser une aire de services pour camping-cars

7 conseils pour utiliser une aire de services pour camping-cars

Utiliser une aire de services, ce n'est pas compliqué.

Voici, étape par étape, la marche à suivre. Même les camping-caristes les plus avertis,

ceux qui n'en sont plus à leur première vidange, pourront y trouver des conseils utiles.

Vous êtes au volant de votre camping-car, c'est votre toute première sortie.

Personne ne vous a expliqué en détail l'utilisation d'une aire de services, mais vous avez lu

sur internet que ce n'était pas bien sorcier, ce que nous vous confirmons aujourd'hui.

Néanmoins, vous nourrissez une petite appréhension (l'opération est réputée désagréable

et puis avec tous ces camping-caristes qui vont vous regarder faire, vous voulez éviter les faux pas).

Alors vous remettez l'échéance à plus tard.Avant qu'il soit trop tard

Mais n'attendez pas que vos réservoirs et votre cassette soient pleins !

Sans WC ni eau courante, votre camping-car n'en serait plus tout à fait un.

Alors pensez à vidanger régulièrement. Et une fois sur l'aire de services, rassurez-vous :

la seule chose qu'on pourrait vous reprocher, c'est de salir sans nettoyer,

de vider vos cassettes au mauvais endroit ou de griller la politesse aux autres camping-cars.

Des erreurs que vous ne ferez pas après avoir lu cet article.

 1  Se positionner
Premier impératif : vidanger les eaux grises à l’endroit prévu.

Mais voilà, toutes les aires de services ne sont pas configurées de la même manière.

Certaines disposent d’une plate-forme de vidange bordée d’un espace bétonné en pente douce,

d’autres demandent une certaine adresse pour placer la sortie de vidange

des eaux usées au-dessus de l’évacuation (de la taille d’une bouche d’égout).

Sans vision directe, les rétroviseurs déforment la distance réelle. Si nécessaire,

demandez à vos passagers ou à d’autres camping-caristes de vous guider

et n’hésitez pas à recommencer votre manœuvre.

 2  Vidanger les eaux usées
Une fois le tuyau d’écoulement placé sur la grille de vidange, il ne vous reste qu’à ouvrir la vanne

et laisser l’eau s’écouler. Sur un réservoir de 100 litres, il faut prévoir une dizaine de minutes,

ce qui laisse le temps d’exécuter d’autres opérations en même temps.

 3  Vider sa cassette
D'abord, veillez à vider votre cassette au bon endroit. Il arrive que certains confondent le trop-plein

logé sous le robinet d’eau propre qui, bien évidemment, n’est pas prévu à cet effet.

Pourtant, quelques centimètres à côté se trouve un couvercle en inox qu’il faut (il est vrai)

soulever pour dévoiler le réceptacle chargé de recevoir le contenu de votre cassette.

Dévissez le bouchon de votre toilette et versez. Une fois cette dernière vidée,

il faut la rincer et la nettoyer. Une fois encore, veillez à bien utiliser le robinet prévu

(avec un petit autocollant “WC”) plutôt que celui de l’eau propre…

Les autres usagers ne seraient pas ravis de remplir une bouteille d’eau sur la même buse d’eau

que celle où le tuyau d’évacuation de la cassette vient d’être posé pour rincer l’intérieur.

Pour une meilleure hygiène, un petit coup d’éponge sur l’extérieur ne fait jamais de mal

avant de remettre la cassette dans son logement initial.

Mais aussi vous pouvez ???

Pensez à nettoyer votre cassette avec les eaux usées. Inutile de gâcher de l'eau propre pour cela !!!

 4  Payer
L'accès à l’eau peut être payant sur une aire de services. Pièces de 2€, cartes bancaires,

jetons à retirer dans les commerces où à l'office de tourisme…

Tous les systèmes de paiement existent. Dans le cas de l'utilisation de jetons, soyez honnêtes :

n'utilisez pas des jetons achetés dans une autre commune, même s'ils sont compatibles avec la borne que vous utilisez. Cette combine vous permettrait peut-être d'économiser

quelques dizaines de centimes, mais c'est ce genre de comportements qui conduit

les mairies à fermer leur aire ou à imposer un forfait services+nuit de 10€.

 5  Faire le plein d'eau
Une étape longue : il faut remplir la centaine de litres du réservoir d’eau propre, et le débit

pas toujours très efficace. Sans oublier que beaucoup de bornes ne disposent que

d’un bouton-pressoir. Le relâcher signifie quelquefois l’arrêt de la distribution d’eau.

Pour la relancer, il faudra vous acquitter de nouveau d’un jeton, mais cet exemple reste de plus en plus rare, beaucoup d’aires de services ayant recours à une distribution quantifiée de 100 l. Il faut noter que certaines aires payantes disposent d’un tuyau de type

“pompe à essence” pour remplir les réservoirs rapidement en délivrant ces mêmes 100 l.

Pour les autres, il faut utiliser votre tuyau et le brancher directement sur la buse d’eau propre.

Vous pouvez contrôler au panneau d’instrumentation l’avancée du remplissage, mais, quoi qu’il en soit, le rejet d’eau provenant du conduit du réservoir vous indiquera le trop-plein.

 6  Laisser les lieux propres
Jetez simplement de l’eau dans le bac à eaux noires, et passez un furtif coup d’éponge

vers le robinet des WC, dans le cas où des projections auraient eu lieu.

Cette étape fait partie des règles de civisme auxquelles chaque camping-cariste est censé faire preuve.

 7  Faire le tour du véhicule
Avant de reprendre la route, vérifiez que vous n’avez rien oublié. Dans le “top 5”

des oublis figure le bouchon du réservoir d’eau propre, mis de côté le temps du remplissage,

ou encore le produit pour la cassette des WC.

Enfin, pensez également à refermer la vanne de vidange pour éviter que la faible quantité

d’eaux usées stockée au fond du réservoir, ne soit projetée sur la route…

Le Monde Du Camping Car.