La Palmyre le Maire de souhaite

Stationnement

Le maire de La Palmyre souhaite

“Le dialogue, plutôt que la guéguerre”

avec les camping-cars

Le maire de la Palmyre favorable au “dialogue, plutôt qu'à la guéguerre” avec les camping-caristes Philippe Gadreau, maire de la commune des Mathes-La Palmyre, réagit à la récente décision de Justice administrative, qui a condamné la commune à retirer ses panneaux “Interdit aux camping-cars”. L'élu local souhaite entamer une concertation avec le Comité de Liaison du Camping-Car et annonce la création d'une aire d'accueil supplémentaire à La Palmyre (à 100m de la plage, pour 10€ la nuit, services compris, avec barrière automatique et bornes électriques). Mais il s'oppose à ce que les camping-cars stationnent en dehors des aires d'accueil.

Pour mémoire, le Tribunal Administratif de Poitiers, par un arrêt du 6 janvier 2016, a ordonné à la commune des Mathes-La Palmyre de retirer ses panneaux “Zone sensible, camping-cars interdits”. Jugés non conforme à la réglementation en vigueur, ces panneaux devaient être ôtés avant le 6 février.
  Pour consulter notre article La Palmyre condamnée à retirer ses panneaux”, cliquer ici

La commune des Mathes a récemment été condamnée à retirer ses panneaux “Camping-cars interdits”. Comment réagissez-vous à cette décision?
L'équipe municipale prend acte de l'arrêt du Tribunal Administratifs de Poitiers, et nous allons mettre la décision en application. Nous allons procéder au retrait des panneaux.

Quelles solutions envisagez-vous, pour l'accueil des camping-cars?
Nous prenons en compte la présence des camping-cars sur notre commune. J'ai proposé lundi que le parking situé entre le port et la plage soit en grande partie aménagé en aire d'accueil avec 40 places supplémentaires réservées aux camping-cars. Ce projet a été voté lors du dernier Conseil Municipal. On est partis du constat que ce grand parking était surdimensionné pour les véhicules légers. Nous sommes en train d'y travailler avec les services techniques, parce qu'il faut faire venir l'électricité pour l'installation d'une barrière automatique à l'entrée. Il y a une autre offre qui se fait jour: certains campings de la commune ont exprimé leur intention de créer des aires de camping-cars.

Mais pourquoi ne pas laisser les camping-cars stationner sur tous les parkings de la commune?
C'est principalement une affaire de gabarit. Lorsqu'on a refait l'avenue de l'Océan, on a dû réduire la taille des emplacements pour pouvoir maintenir les voies de circulation et les trottoirs. Nos places sont maintenant trop réduites pour la plupart des camping-cars…

Il n'y a pas que l'avenue de l'Océan dans la commune. Le grand parking où se tient le marché pourrait accueillir les camping-cars. Ce serait aussi avantageux pour les commerces qui sont situés en bordure de ce parking…
Même si l'impact économique était indiscutable, on resterait quand même vigilants quant à la présence importante et désorganisée de camping-cars sur le territoire de la commune. Mon prédécesseur avait constaté des nuisances. Vous voyez de quoi je veux parler. Certains camping-caristes vidaient leurs WC dans la nature lorsqu'ils stationnaient dans des endroits dépourvus d'installation de vidange.

Ne craignez-vous pas que de nouvelles interdictions soient elles aussi condamnées par la Justice?
Nous allons travailler à une nouvelle réglementation municipale en relation avec le CLC, que nous allons contacter. Je suis plutôt dans l'idée d'une discussion avec les représentants des camping-caristes, plutôt que d'une guéguerre. Il faut que le bon sens prédomine. Nous ne pouvons pas passer notre temps au tribunal. Nous sommes un territoire attractif, et nous n'allons pas nous en plaindre. Il y a une forte demande des camping-caristes pour venir séjourner dans notre commune. Pour autant, j'ai interrogé les commerçants, et il ne ressort pas d'avis tranché sur la question. Ils ne sont ni hyper favorables, ni hyper défavorables.

Hors saison, la station balnéaire est pourtant vide. Ne gagneriez-vous pas à accueillir les camping-cars? Ne serait-ce que sur le plan économique.
Peu de commerces restent ouverts hors saison à La Palmyre. La pharmacie, un ou deux établissements de restauration, ainsi que l'office de tourisme… Certains rouvrent à Pâques. Mais hors saison, l'activité est plutôt au village des Mathes, et je ne crois pas que la venue des camping-caristes en hiver permettrait d'ouvrir plus de commerces hors saison à La Palmyre.

Mais pourquoi faire payer 10€ l'étape nocturne en hiver, quand tous les parkings de la station balnéaire sont vides?
On a une période de franchise totale, je crois que c'est en décembre et janvier. Et prévoir une double tarification saison/hors saison, ça peut s'envisager.

Comment faire si je veux seulement aller à la plage ou au restaurant en camping-car?
C'est une question intéressante. Pour l'instant nous avons un arrêté municipal disant qu'à partir de 22 heures commence une période de nuit dans la commune, jusqu'à 6 heures du matin. Mais on ne peut pas vraiment s'appuyer sur cet arrêté pour délimiter des horaires de stationnement autorisé, parce qu'à 22 heures au mois de juillet, les visiteurs peuvent avoir envie de musarder autour du port ou d'aller manger une glace. Une des idées qui me viennent à l'esprit serait de créer des emplacements spécifiques pour les camping-cars… J'en parlerai au CLC, lorsque nous nous rencontrerons.

09/02/2016 11:00 par Antoine Chapenoire