Le Monde du Camping Car

BAD BUZZ

Les camping-caristes "insultés" par un courrier de lecteur publié dans Ouest France

Le camping de Saint-Cado, dans le MorbihanParu dans Ouest France sous le titre "Ah quelle plaie ces camping-cars", un courrier de lecteur suscite l'indignation de nombreux camping-caristes. Le quotidien régional a d'ailleurs publié quelques jours plus tard un grand article regroupant des réactions de lecteurs.

Combien de camping caristes se sont-ils sentis offensés en lisant le courrier des lecteurs publié par le journal Ouest France le 7 septembre 2018, titré "Ah quelle plaie, ces camping-cars!"? Un grand nombre, semble-t-il, et nous les comprenons.

Dans cet article, le lecteur de Ouest France, Stephen Lebœuf exprime sa colère. Et elle est grande. Que reproche-t-il aux camping-caristes? Plein de choses. Pour résumer, c'est d'abord le comportement des camping-caristes à l'étape qui est visé:

"Il s'entassent sur les plus beaux sites de France et de Navarre, en bloquant les vues les plus belles aux touristes et aux locaux qui ne peuvent regarder les panoramas qu'avec de magnifiques camping-cars immaculés et leurs habitants, affalés sur leurs chaises en disant: "On n'est pas bien ici?"

Lire aussi notre article
7 comportements à éviter quand on pratique le camping-car 

Sur la route aussi, les camping-cars déplaisent à M. Lebœuf. Qu'ils roulent trop vite ou trop lentement, ce n'est jamais de toutes façons jamais la bonne allure:

"Entre ceux qui roulent comme des fous ne respectant pas les limites de vitesse sur les routes et ceux qui roulent comme des escargots […]. Quand ils sont à l'arrêt, ils pensent être chez eux peut-être?

Lire aussi notre article
Les camping-cars gênent-ils les autos? Pas si vite…

Notre avis

C'est une véritable fureur qui semble animer le lecteur de Ouest France. Les arguments se succèdent, sans véritable logique, et certains ne font pas du tout référence à d'éventuelles nuisances causées par les camping-caristes, mais à leur existence pure et simple:

"Ils s'amassent sur le littoral ou sur des aires dédiées aux camping-cars, à se regarder les uns et les autres, mais à rester dedans sans se croiser du regard entre eux et à envier la place de l'autre, qui est à 1 m devant eux. Comment peut-on apprécier de se retrouver en troupeaux sur ces parkings sans charme?"

Un courrier caricatural, pas très intéressant, mais insultant et donc blessant. Il n'est pas écrit sur le ton qui sert à soulever les problèmes pour appeler à les résoudre, mais avec une rage assez mal placée. Evidemment, le coup est réussi: des copies de cet article ont fait le tour des réseaux sociaux et suscité l'indignation. "Propos limite haineux", s'indigne Laurence M. "Le camping-car vient en saison et hors saison […], il essaie de se faire discret, il repart sans laisser une verrue dans le paysage toute l'année", analyse Sonia F-V, qui note que les mobil-homes, villages de vacances et stations de sport d'hiver restent sur place, eux. 

Les associations réagissent

Certains de nos lecteurs nous ont demandé de réagir, et les fédérations de camping-caristes ont écrit à Ouest France. C'est ainsi que le président de l'UCCF (Union des camping-caristes de France) et de la FFACCC (Fédération française des associations et clubs de camping-cars) ont adressé une lettre au rédacteur en chef de Ouest France.

"La publication de ce tissu de mensonges, de calomnies, d'infamies, à la limite de la discrimination méritait, a minima, d'être accompagné d'une réserve de la part de votre rédaction."

Les deux présidents rappellent au journaliste que le grand ouest, où est diffusé Ouest France, est un territoire où le camping-car est bien considéré. On y trouve effectivement un grand nombre de propriétaires de camping-cars et bien sûr des camping-caristes en visite, mais aussi des aires d'accueil en quantité, des constructeurs de camping-cars (Autostar, Pilote, Rapido…). Leur conclusion est mesurée (d'une mesure qui manquait au courrier de M. Lebœuf):

"S'il est vrai que le comportement de certains camping-caristes est répréhensible, ceci n'est pas une raison pour diffamer, insulter l'ensemble des camping-caristes."

La réponse de Ouest France

Sensible aux nombreuses réactions de ses lecteurs, Ouest France a décidé d'en publier un florilège, dans sa rubrique courrier. Des commentaires plutôt mesurés: "Tous les camping-caristes ne sont pas ce que vous décrivez, écrit Michelle Renault. Les excès, il y en a partout, mais ce n'est sûrement pas la philosophie du vrai camping-cariste. C'est un être courtois et appréciant les communes qui les accueillent avec plaisir". Autre message qui nous a interpellés, celui de Claude: "Cette réaction est révélatrice d'un grand manque de tolérance de votre part, envers ceux qui ne se conforment pas à vos critères sans pour autant vous nuire."

Lire aussi notre article
Respect: une charte de bonne conduite à destination des camping-caristes