Un nouveau malus

  Le gouvernement veut dégainer un nouveau malus

6 Medias, publié le jeudi 24 août 2017 à 21h04

Les automobilistes ne sont pas prêts de décolérer ! Comme le révèle Le Parisien ce jeudi, le gouvernement envisagerait de durcir le malus automobile pour renflouer ses caisses. Selon les informations du quotidien, l'objectif est de revoir les seuils d'émission de CO2 à partir desquels une taxe supplémentaire est prélevée sur l'achat d'un véhicule neuf. A ce jour, le malus est en effet limité aux véhicules les plus polluants : 50 euros à partir de 127 g de CO2 par kilomètre parcouru (gCO2/km). Puis la somme augmente en fonction du taux d'émission, jusqu'à un plafond de 10 000 euros pour les véhicules émettant 191 gCO2/km et plus.
100 millions d'euros supplémentaires dans les caisses de l'État
Parallèlement à cette baisse envisagée du seuil d'émission de CO2, l'exécutif plancherait sur un nouveau malus, plus modeste, d'une cinquantaine d'euros, à partir d'un seuil encore inférieur (95gCO2/km). Une mesure qui permettrait de taxer de plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d'euros supplémentaires, pratiquement toutes les nouvelles voitures neuves mises sur le marché. De quoi faire rentrer dans les caisses de l'État quelques 100 millions d'euros supplémentaires par an...